PhD Dissertation Defense – Lukasz Jurczyszyn, « Urban Violence. A Comparison: France, Russia, Poland » – Paris, January 28, 2011

La soutenance aura lieu à 9H00, le 28 janvier (vendredi), EHESS, 96 bd. Raspail.

VIOLENCES URBAINES. Une comparaison : France, Russie, Pologne
 
Directeurs de thèse :

M. Michel Wieviorka, Directeur d’études à l’EHESS M. Ireneusz Krzeminski, Professeur à l’Université de Varsovie Mme Danièle Joly, Professeure à l’Université de Warwick M. Alain Blum, Directeur d’études à l’EHESS M. Éric Macé, Professeur à l’Université Bordeaux II

 

Cette thèse porte sur les violences urbaines et s’appuie sur trois contextes nationaux différents : la France, la Russie et la Pologne. Son but principal est en effet de « sortir » du contexte strictement national pour aboutir à un point de vue plus « global » en confrontant des sociétés, qui d’ailleurs ne sont pas habituellement comparées. Nous avons mené 63 entretiens individuels et 20 collectifs, trois focus groups et les observations participantes dans toutes les villes et quartiers qui ont récemment fait l’objet des émeutes urbaines. En France, il s’agit d’émeutes qui se sont déroulées au sein de la banlieue parisienne et qui ont un caractère social, d’abord, au Val-Fourré en novembre 2005, puis, à Villiers-le-Bel en novembre 2007. Dans les contextes russe et polonais, il s’agit de violences nationalistes/racistes. D’abord, en Russie, dans une ville de Kondopoga, nous avons voulu comprendre les émeutes de septembre 2006. Ensuite, en Pologne, à Brzeg, l’analyse porte sur les émeutes de janvier 2008. Le premier axe de cette enquête comparative porte sur les significations des violences urbaines, et le deuxième axe repose sur des actions médiatrices, y compris des initiatives médiatiques qui visent à réduire la violence apparue.

 
 
 

 


Leave a Reply

Your email address will not be published.

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.