Book – C. Salloum, B. Brice, “Penser la violence collective”, Nuvis, 2012

penser la violence collectiveC. Salloum, B. Brice, Penser la violence collective, Nuvis, 2012.

Depuis quelques temps, l’usage du terme de « guerre » connaît une remise en cause : d’un côté la guerre est euphémisée par l’usage de termes moins rudes (« intervention », « opération », « maintien de la paix »), de l’autre, elle est banalisée par un usage extensif (guerre entre entreprises, guerre contre la maladie, guerre contre la misère). Le présent ouvrage se réfère donc à la notion de violence dans son acception générale, puisque les contributions ne se limitent pas à la violence armée entre communautés politiques.

En présentant l’évolution de la pensée sur la violence collective, les champs dans lesquels elle se déploie, les paradigmes qui servent à la comprendre, la justifier et la canaliser, ce livre permet d’appréhender la violence dans toute sa complexité et de faire ressortir à la fois ruptures et continuités. L’objectif n’est pas de présenter des recommandations opérationnelles aux militaires, aux diplomates ou aux hommes politiques directement engagés dans l’action, mais de proposer à tous ceux qui souhaitent mieux comprendre le monde actuel, des repères théoriques généraux s’appuyant sur de solides analyses empiriques.

À une époque où l’incertitude paraît dominer, où les faits présentent un aspect particulièrement ambivalent, où les informations circulent à grande vitesse, où les données s’accumulent sans ordre ni hiérarchie, il apparaissait nécessaire d’éclairer l’action politique par une mise en perspective scientifique.

Publié avec le concours de l’IRSEM

TABLE DES MATIÈRES DE L’OUVRAGE

Introduction

Première partie : Comprendre la violence

La guerre, violence émancipée ou violence apprivoisée ? Par Benjamin Brice

Violence politique versus violence criminelle : une distinction obsolète ? L’interpénétration des phénomènes de violence dans les conflits contemporains. Par Sihem Djebbi

Bringing cruelty down to the political. La cruauté dans la guerre civile. Par Cynthia Salloum

Expliquer la violence militaire d’État : la culture stratégique comme outil de recours à la force armée. Par Olivier Schmitt

 

Deuxième partie : Justifier la violence

Violence et identité : regards sur les Croisades. Par Grégory Cattaneo

Corps d’élite et légitimation de la violence dans l’évolution de la guerre de siège au XVIIe siècle. Par Rémi Masson

L’Occident et la violence dans la guerre : stratégies discursives et maîtrise de l’opinion publique. Par Ilinca Mathieu           

Swords without words : Menacer, est-ce agresser ? Par Félix Blanc

 

Troisième partie : Canaliser la violence

La fin de la violence conflictuelle et le Droit International. Par Radidja Nemar

Lenteurs, pesanteurs, difficile réforme du dispositif pénitentiaire militaire français, un outil de violence légale de la IIIe République. Par Valériane Milloz          

 

Conclusion : Bilan et pistes de recherche 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *